Stage en entreprise : entraînement avant un marathon

Personne ne se réveille le matin et court un marathon entier sans préparation au préalable. Cela requiert une longue période préparation avant d’atteindre ce but. Cela reste vrai en ce qui concerne le marché du travail : c’est hautement improbable que votre premier emploi soit un poste important dans une entreprise de renom. Vous devez, afin d’atteindre ce but, le faire par étapes. La première de ces étapes consiste en votre éducation académique : école ou université vous donne les bases et connaissances théoriques nécessaires à votre travail. Cependant, personne n’a jamais gagné un marathon après seulement avoir lu quelques livres expliquant la démarche à suivre. L’expérience pratique et l’entraînement sont essentiels, et c’est ce qu’un stage peut vous fournir.

Que vous postuliez pour un stage ou un entraînement pour un marathon, vous passerez par plusieurs étapes.

De prime abord, tout sera nouveau et excitant. Courir un marathon et faire un stage sont tous deux épuisants car les premiers jours vous n’êtes ni habitué à l’effort physique ni mental, mais les aspects positifs auront plus d’impacts que les négatifs. Vous êtes donc curieux d’apprendre de nouvelles choses et impatient de faire des progrès, mais peut-être êtes-vous un peu confus car vos tâches ne sont pas encore clairement définies. Pour ce qui est de courir, il se pourrait que vous n’ayez toujours pas trouvé la bonne technique.

Tôt ou tard vous accéderez à la seconde étape. C’est la période critique où de nombreuses personnes abandonnent ou pensent que cela ne sert plus à rien de se battre pour leur but. Courir est maintenant devenu une habitude. Contrairement aux premiers jours ou aux premières semaines, vos progrès ont diminué, et pourtant vous êtes toujours bien loin d’être prêt à courir un marathon. La même chose pourrait arriver au travail, quand l’excitation du début s’est épuisée et qu’une certaine routine s’est développée. Il est maintenant important de ne pas oublier les progrès déjà réalisés. Il y a seulement quelques semaines vous n’étiez pas sportif du tout ou aviez une expérience minime dans votre domaine d’études. Faire une liste de chaque étape à franchir pourrait vous être utile. Par exemple, prendre note quand vous réussissez à courir quelques mètres de plus que le jour précédent, quand vous trouvez une nouvelle solution à un problème ou que vous apprenez un nouveau mot ou une nouvelle phrase. Vous réaliserez bientôt que toutes ces petites réussites mises bout à bout réfuteront le fait que vous ne fassiez plus de progrès. Cependant, ne perdez pas votre objectif de vue. Souvenez-vous de la raison pour laquelle vous avez commencé cet exercice ou ce stage.

Une fois la difficulté de la seconde étape surmontée, votre but semble beaucoup plus proche, mais vous avez pourtant toujours besoin de persévérer pour l’atteindre. Cela augmentera votre motivation et vous commencerez à mieux apprécier votre travail ou exercice car vous vous sentirez confiant vis-à-vis de ce-dernier. Vous savez maintenant comment gérer vos tâches et résoudre vos problèmes. Il y aura bien sûr de mauvais jours quand les choses iront mal ou que vous n’atteindrez pas vos objectifs fixés, mais ils ne vous décourageront pas pour autant car vous jetterez l’éponge beaucoup plus difficilement qu’à vos débuts.

Vous êtes maintenant prêt pour le grand jour : le marathon ou l’entretien d’embauche.
Souvenez-vous des efforts fournis ces dernières semaines, et plus important : soyez confiant. De cette manière vous franchirez probablement la ligne d’arrivée, ou en d’autres mots : décrocherez votre job de rêve.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *