Archive for Expérience à l’étranger

Expérience d’une vie

Avant d’aller à l’université ou autre, la plupart des étudiants sont protégés au sein du cocon familial. Ils sont souvent naïfs et n’imaginent pas encore ce que leur réserve l’avenir. C’est seulement lorsque nous arrivons à l’université que nous sommes livrés à nous-mêmes afin de gagner en expérience pour notre futur emploi de rêve.
A ce moment-là, les étudiants gagnent donc en indépendance et deviennent conscients que chacune des prochaines étapes de leur vie sera importante pour leur avenir. Aussi, bien qu’ils arrivent généralement à l’université avec plus ou moins le même bagage, c’est pourtant à ce moment précis qu’ils empruntent des chemins différents.

Emploi étudiant ou petits boulots

Tout d’abord, les étudiants sont souvent forcés de travailler durant leurs études universitaires pour subvenir à leurs besoins. L’expérience professionnelle est donc rarement, sinon jamais, très excitante avant d’avoir obtenu un diplôme universitaire, mais est un premier aperçu du monde du travail. Elle peut donc servir de motivation pour obtenir un diplôme universitaire – car son seul vrai intérêt est d’observer et d’apprendre la hiérarchie d’entreprise – pour ensuite avoir la possibilité de décrocher un emploi plus intéressant. Il est également possible de s’y faire des contacts qui pourront par la suite vous aider à trouver d’autres emplois.

Stages
Ensuite, les étudiants sont souvent tenus de trouver un stage en entreprise, qui est un très bon moyen de découvrir à quoi pourra ressembler leur futur emploi. Un stage est une expérience professionnelle de plusieurs mois dans une entreprise dans laquelle vous pourriez vous voir offrir un CDI si les deux parties sont de cet avis. Cette expérience est très enrichissante étant donné que le travail est censé être étroitement lié à votre domaine d’études afin de vous aider à y développer de nouvelles compétences, et ainsi de pouvoir établir un rapport de stage incluant toutes les choses faites et apprises durant le stage. Vous serez ensuite prêt à entrer dans la vie professionnelle. Pour toutes ces raisons, se faire des contacts durant le stage peut être assez important.

Erasmus

Finalement, la dernière expérience avant la fin de vos études – ou moment agréable – est Erasmus. Erasmus est un programme d’échange ayant pour but d’améliorer votre pratique d’une langue ainsi que vos connaissances d’une – ou plusieurs – cultures étrangères. Cela dure de 1 à 2 semestres selon l’accord de l’université. De plus, étant un étudiant étranger, les cours auxquels vous assisterez ne seront pas très difficiles – souvent des cours de première année – et vous laisseront suffisamment de temps pour rencontrer de nouvelles personnes, faire la fête et visiter le pays. Ce qu’il est important de se rappeler est qu’Erasmus est une nouvelle expérience intense et de longue durée que vous partagerez avec de nouvelles personnes, et que vous serez donc plus à même de créer de fortes affinités avec ces personnes.
Cependant, cela peut entraîner une dépression aussi connue sous le nom de “déprime post-Erasmus”. En effet, abandonner cette nouvelle vie créée loin de la famille, ainsi que tous les liens créés avec les nouvelles personnes est difficile ; après une année à établir une vie nouvelle, après avoir vécu tant de nouvelles expériences et aussi s’être habitué à devenir un étranger, revenir à votre style de vie précédent peut être très déboussolant.

Toutes ces expériences vécues, vous devriez être capable d’entrer dans la vie professionnelle avec une solide connaissance de ce qui vous attend.

Conflit culturel – que pouvons-nous apprendre de la vie communautaire

La plupart des stagiaires et des étudiants habitent généralement dans de petites familles, avec un petit ami/une petite amie, ou complètement seule ; donc lorsque l’on se trouve entouré de gens à tout moment, c’est un changement radical, surtout quand les autres sont de divers horizons culturels. Cela dit, toutefois, chaque nouvelle situation qui représente un défi peut nous apprendre quelque-chose sur nous-mêmes ou sur les autres cultures.

Recharger vos batteries
Certaines cultures soulignent plus l’importance de la collectivité et de la communauté que d’autres. Au cœur de ces cultures, il est normal de passer du temps et de partager des moments de convivialité ensemble, tandis que dans les autres cultures, le respect pour la vie et la propriété privée sont plus importants. Si vous êtes membre du premier groupe, la vie communautaire est probablement plus facile et moins épuisante pour vous parce que vous puisez votre énergie des interactions avec d’autres personnes. Membres des cultures individualistes – même s’ils s’amusent généralement en la présence de leur amis – ont besoin de passer du temps seul pour recharger leur batteries. Cependant, il est essentiel de ne pas vous isoler. Il ne faut pas participer à toutes activités ou vous rendre à toutes les fêtes, mais au moins préparez un repas et mangez avec les autres ou suggérez à vos colocataires de regarder un film ensemble au lieu de le regarder tout seul dans votre chambre. Si vous partagez une chambre, il sera nécessaire de trouver des alternatives afin de vous retrouver seul. Par exemple, aller faire du jogging fait d’une pierre deux coups: vous passez du temps seul tout en faisant de l’exercice et en améliorant votre santé.

Apprendre à faire des compromis
Plus nombreux sont ceux qui sont impliqués dans un processus décisionnel, plus il est difficile de trouver un consensus acceptable pour tous. Ces décisions peuvent être triviales, telles que le choix des repas ou de l’activité du week-end. S’il est presque impossible de trouver la solution parfaite, on peut toujours en trouver une qui soit acceptable pour les personnes concernées. La clé est d’être disposé à faire des compromis et de ne pas être obstiné – évitez d’être apathique aussi. Communiquez clairement vos opinions, au lieu de simplement hausser les épaules ou de ne pas vous soucier du résultat. Trouver un compromis quand les personnes expriment des avis opposés est difficile; pourtant, trouver une solution sans un point de vue clair dès le début est impossible.

Sortir des sentiers battus
Votre horizon culturel agit un peu comme une paire de lunettes psychologiques déterminant la façon dont vous percevez le monde et les actions et les mots des gens. Il est impossible d’imaginer la manière dont les autres personnes perçoivent le monde extérieur. Deux personnes peuvent désigner une couleur par le même nom, mais ce n’est pas certain qu’elles la voient de la même façon. De même, nous pouvons utiliser les mêmes mots dans une situation mais leur attachons des idées mentales différentes formées par nos cultures. Bien que nous ne puissions pas modifier notre perception du monde entier, il est encore possible de prendre conscience du fait que notre perception des choses n’est ni la seule ni la meilleure. Dans une situation peu claire, c’est mieux de demander à quelqu’un d’autre une explication. De cette façon, vous pouvez éviter tout malentendu et conflit potentiel. L’autre personne sera heureuse de partager des aspects de sa culture, et vous aurez la possibilité d’acquérir de nouvelles connaissances et d’élargir vos horizons.

La vie communautaire porte en elle le risque considérable de conflits, mais si vous êtes prêt à faire des compromis et savez que votre mode de pensée n’a ni raison, ni tort, mais est simplement différent, elle est une occasion d’apprendre beaucoup les uns des autres. Vous deviendrez tolérant et ouvert d’esprit en interagissant avec des membres d’autres cultures, ce qui sera bénéfique pour votre carrière future. Être un caméléon international, qui sait faire le médiateur entre différentes cultures, est une compétence très recherchée sur le marché du travail contemporain.

Adieu Erasmus, bonjour Erasmus+Quoi de nouveau ?

Vous envisagez de faire un stage à l’étranger ? Et bien, vous ne pouvez pas espérer meilleur moment pour le faire : le programme éducatif de renommée mondiale « Erasmus » a été amélioré cette année. Le nouveau programme est appelé Erasmus+. Voyons ensemble ce qu’il y a de nouveau.

Qu’est-ce que c’est ?

Erasmus est un programme européen qui fournit des bourses et des subventions aux étudiants, et favorisant la mobilité entre les universités. La nouvelle version Erasmus+ n’offrira pas simplement la chance d’étudier ou de faire une formation à l’étranger, mais aussi de faire du bénévolat et gagner de l’expérience professionnelle. Erasmus+ est un grand projet qui rassemble les 7 programmes déjà en place : Erasmus, Leonardo, Grundtvig, Comenius -qui constituent le Lifelong Learning Program (Programme d’Apprentissage Continu)- ainsi que Edulimk, Comenius, Alfa, Grundtvig, Tempus, Leonardo, Erasmus Mundus- qui constituent l`International Higher Education Program (le Programme de l’Enseignement Superieur Internationnal).

Pourquoi ?

Les objectifs d’Erasmus+ sont d’améliorer les compétences et de moderniser l’éducation, les formations et le travail des jeunes, tout en donnant une expérience internationale. En fait, dans l’ensemble, le but est d’unir les mondes de l’éducation et du travail pour combler le manque de compétences et le manque d’expérience professionnelle dans le but d’augmenter l’employabilité. C’est particulièrement judicieux pour affronter la rude période que traverse l’Europe depuis ces dernières années : 6 millions de jeunes européens n’ont pas d’emploi – certains pays font face à un chômage chez les jeunes de plus de 50%- et au dans le même temps, 2 millions d’emplois sont vacants, dû au manque de compétences, comme le signalent la plupart des employeurs. Enfin, il ne faut pas oublier que le fait d’avoir la chance de pouvoir découvrir un nouveau pays, de nouvelles personnes et de nouvelles cultures est une source de motivation qui contribue à résoudre les problèmes de décrochage de l’université, et du faible taux de scolarisation.

Quoi de nouveau ?

1- Erasmus+ n’offre pas seulement l’opportunité aux étudiants qui sont inscrits de faire un stage à l’étranger, mais aussi au jeunes diplômes (dans les 12 mois qui suivent leur diplôme)

2- Tout le monde a le droit de faire 12 mois en Erasmus à l’étranger. Alors si vous avez déjà bénéficié d’une subvention Erasmus pour moins de 12 mois, vous pouvez encore partir avec Erasmus ! Par exemple, si vous avez été en Erasmus pour 3 mois, vous pouvez encore vous inscrire pour 9 mois.

3- Les bourses sont organisées en système à 3 niveaux et vont de 430 à 480€, dépendant du coût de la vie du pays où vous êtes accueilli.

4- En plus de couvrir tous les domaines d’étude, il y a une nouvelle matière : les sports. Le nouveau Erasmus+ va maintenant soutenir les projets sportifs et soutenir des causes contre le dopage, le racisme, la violence et les trucages de match.

Un plus grand nombre de bourses

Erasmus+ n’est pas seulement amélioré par des procédures plus efficaces et simplifiées, mais aussi car un plus grand nombre de bourses seront versées. Tout d’abord, le montant du budget dépassera les 14.7 millions d’euros, soit une augmentation de 40 %, reflétant l’engagement de l’UE à investir dans ces domaines. Ensuite -et le plus important- le nombre de bourses sera quasiment doublé : ces 7 dernières années, Erasmus a permis à 2.5 millions d’européens de partir, alors qu’Erasmus+ projette de donner cette opportunité à plus de 4 millions d’européens. 125.000 est le nombre d’institutions et d’organisations impliquées dans la mise en œuvre de cette initiative.

Où ?

Les candidats et les pays d’accueil sont :

-Les états membres de l’Union Européenne ;

-Les autres pays européens qui ne font pas partie de l’UE comme la Norvège, la Suisse, l’Islande, le Liechtenstein, la Macédoine, et la Turquie ;

-Pour un nombre limité de projets il y a aussi quelques autres pays impliqués, comme la Russie, les pays d’Europe de l’Est et de la Méditerranée, comme la Tunisie et le Maroc.

Conditions requises

Les conditions requises sont toujours détaillées dans le règlement de l’établissement où vous postulez et peut varier selon l’établissement d’accueil : assurez-vous d’être bien informé.

Donc, Erasmus+ devient une opportunité encore plus grande de vivre une expérience unique dans un environnement international, de l’éducation au sport, et du stage au bénévolat. Il donne plus de chances, des subventions simplifiées et de règles de financement plus faciles, plus justes et plus appropriées. Ne manquez pas cette opportunité !

L’importance des langues et d’une expérience a l’étranger

La mondialisation a rassemblé les cultures, ce qui a impliqué un besoin de communication. Pour cette raison, il est aujourd’hui vital de parler plusieurs langues, non seulement pour nos vies personnelles, mais aussi pour notre carrière professionnelle. Plus tôt vous commencerez à apprendre et pratiquer vos aptitudes en langue, plus ce sera facile pour vous et vous aurez plus d’opportunités sur le marché du travail.

Avec une expérience professionnelle telle qu’un stage, les étudiants sont exposés à la langue dans un environnement plus technique et spécialisé et pourront gagner en confiance pour parler et utiliser leur aptitudes en communication. De plus, une expérience professionnelle a l’étranger ne montre pas simplement votre passion pour les langues, les voyages ou votre disposition à apprendre, mais vous présente aussi comme quelqu’un de mature et motivé lorsque vous allez à un entretien d’embauche.

Avec une telle expérience, vous aurez l’opportunité d’avoir une expérience de la façon locale de vivre, et aussi, vous rencontrerez des gens venant de partout dans le monde, ce qui signifie que vous serez en contact avec différentes cultures et façons de penser. Cela vous aidera à être plus ouvert d’esprit et à grandir personnellement.

Une fois que vous aurez acquis ces aptitudes et compétences, vous deviendrez aussi plus compétitif du point de vue du marché du travail, car les activités extra-scolaires sont de plus en plus importantes pour vous aider a vous démarquer des autres. En plus, cela vous formera a être un futur leader mondial qui sera plus efficace dans un environnement professionnel, respectueux avec les autres systèmes politiques et économiques et disposé à avoir une vue plus globale, et non uniquement d’un pays en particulier.

Pour les étudiants qui veulent que leur temps passé a l’étranger aie un grand impact sur leur carrière potentielle, les résultats indiquent qu’ils devraient choisir le stage en fonction de leur CV. Vous serez capable de compter sur le soutien et les encouragements de votre superviseur pour développer votre indépendance, vos capacités à résoudre les problèmes, et l’autonomie.

Il a toujours été dit que plus le séjour est long, plus vous obtiendrez de bénéfices de cette expérience, et cette théorie reste vraie, même si des stages plus courts peuvent aussi être une énorme réussite pour l’université et les développements personnels, sociaux, et inter-culturels. Certains choix auront le potentiel d’améliorer votre langage sur le long terme et les bénéfices de votre carrière : comme limiter le temps qu’ils passent avec les étudiants du même pays qu’eux, sortir et se forcer à se mettre dans des situations où ils doivent parler la langue étrangère et si c`est possible, en restant avec une famille d’accueil qui ne parle pas du tout leur langue.

Peu d’expériences de la vie ont prouvé avoir un impact très positif et durable. Par conséquent, si vous en avez la chance, vous devriez vous immerger dans la langue que vous apprenez en étudiant à l’étranger, ou en cherchant un stage ou un emploi qui vous convient. Il y a beaucoup de façons différentes pour améliorer vos compétences linguistiques lorsque vous êtes à l’étranger, mais rappelez-vous, le plus important est de sortir de votre zone de confort.

Comment se comprendre entre étrangers ?

Lorsque l’on part à l’étranger, et pour beaucoup de gens en Angleterre, que ce soit pour le travail, en Erasmus dans le cadre d’un stage ou juste pour faire du tourisme, on peut être amené à rencontrer des personnes venant d’autres pays. Au cours des conversations, il devient donc parfois difficile de se comprendre. Cependant, dès les premiers échanges, des techniques de communication se mettent en place.

Une expérience à l’étranger réunit des personnes de différents horizons, de cultures et de passés différents. C’est pour ces raisons qu’au début il est si compliqué de se comprendre. La langue dans laquelle se font les échanges est tout naturellement l’anglais, langue internationale. Chacun maîtrise cette langue avec plus ou moins de facilité. En effet, certain sont bilingues grâce à leurs expériences passées, d’autres ont un niveau scolaire et les derniers n’ont que quelques notions de base. Ces différences se font sentir lors de toute conversation, même basique. Parfois, un problème de compréhension peut surgir puisque chacun pense dans sa propre langue avant de parler. Les phrases sont construites sur le même schéma que dans notre langue maternelle donc lorsque l’on veut dire quelque chose en particulier, comme une expression par exemple, on la transcrit mot à mot. Mais, on oublie souvent que nos expressions ne se valent pas toujours dans les autres langues. Cela aboutit, dans beaucoup de cas, à des incompréhensions mais également à des fous rires mémorables.
Vivre en communauté avec des étrangers va donc vous apprendre à mettre en place, volontairement ou non, des techniques de communication pour pouvoir avoir une meilleure compréhension des autres. Beaucoup de choses passeront par le langage des mains, que ce soit pour designer des objets ou pour exprimer une émotion. Ensuite, lorsqu’un mot manque, la technique utilisée est de le définir avec d’autres mots. Enfin, en dernier recourt, dire le mot dans sa propre langue peut s’avérer être une bonne solution. En effet, les pays d’Europe ont des origines linguistiques communes donc quelques fois les mots sont similaires ou ont une forte ressemblance.

Si vous partez à l’étranger n’ayez pas peur de ne pas vous faire comprendre ou de ne pas comprendre les autres. Il y a de nombreux moyens de communiquer avec les autres et ces techniques de communication se mettront en place d’elles-mêmes. Et c’est ensuite à force de faire l’effort de comprendre les autres que vous finirez par améliorer votre vocabulaire et votre manière de parler, principalement en anglais.

Comment se passent les stages en France ?

Un stage est ce qui permet à l’étudiant d’appliquer tous les cours théoriques appris à l’école, dans un nouveau contexte qui est le monde du travail. Cela afin d’avoir, pour la majorité, une première expérience professionnelle reliée à leur cursus pédagogique. D’ailleurs, depuis le 09 septembre 2010, seuls les stages avec une convention tripartite – entre un étudiant, une entreprise et un établissement d’enseignement – sont acceptés.

Il faut donc obligatoirement une convention où seront relayées toutes les informations du stage : les dates de début et de fin, la durée du stage, l’horaire hebdomadaire, le programme du stage avec les tâches à effectuer et les objectifs. Mais également le montant de la gratification, la couverture sociale, les assurances et le nom du tuteur.

La durée dépend bien évidemment du contexte d’études (CAP, BTS, Bac Pro, école de commerce…). De plus, pour un stage facultatif, il ne peut pas dépasser les six mois (article 9 de la loi pour l’égalité des chances). La loi n’a cependant pas encore statué concernant les stages obligatoires.

Concernant la rémunération, on parle ici d’une gratification et non d’un salaire. Celle-ci est facultative pour les stages inférieurs à deux mois mais pas impossible, il faut donc négocier ce point avec l’employeur. En revanche, au delà de deux mois, elle est obligatoire. Le montant se fixe en fonction de la convention collective de l’entreprise. S’il n’y en a pas, c’est le montant de la gratification maximum qui s’applique. En 2013, celui-ci était fixé à 2,875 euros, soit 436,05 par mois pour un travail hebdomadaire de 35 heures. Si le stage se prolonge, il y a obligation pour le recruteur de verser au stagiaire un rappel des gratifications des deux premiers mois.

Il faut savoir que le stagiaire continue de bénéficier de la protection sociale à laquelle il a choisi de se rattacher lors de son inscription pédagogique. Mais il vaut mieux souscrire une assurance complémentaire couvrant les risques d’accidents et la responsabilité civile. De plus, le stagiaire a droit aux mêmes règles du code du travail que les autres salariés de l’entreprise (durée du travail, au repos hebdomadaire, protection contre les discriminations et harcèlements).

Le stagiaire n’a cependant pas droit aux congés payés car il n’a pas le statut de salarié et son contrat n’est pas un contrat de travail. Par contre, il est envisageable de prendre des jours de vacances si c’est un stage qui se prolonge ou à longue durée, il faut encore une fois en parler avec l’employeur.

Pour les stagiaires étrangers venus effectuer leur stage en France, il y a quelques démarches supplémentaires à faire, mais rien de vraiment compliqué. Le stagiaire peut ainsi recevoir une carte de séjour temporaire portant la mention « stagiaire ». Mais pour cela, il y a des conditions : il doit effectuer un stage en entreprise dans le cadre d’une formation organisée dans son pays de résidence relevant d’un cursus scolaire ou universitaire, d’une formation professionnelle ou encore d’un programme de coopération de l’Union Européenne ou intergouvernemental.

Enfin, il est important de rappeler que le stage n’est en aucun cas un moyen pour le recruteur de substituer ou remplacer un emploi. En cas d’abus ou de litige, il ne faut pas hésiter à faire appel au Conseil des Prud’hommes pour requalifier votre CDD en CDI ou encore à l’URSSAF.

Les stagiaires sont vraiment bien entourés et protégés en France donc vous êtes sûr d’avoir quelqu’un qui vous écoutera en cas de problème.

Le Jour J

Studio Solution est une entreprise de marketing en ligne qui accueille chaque année de nombreux étudiants.

Dans l’entreprise, chaque interne doit un jour ou l’autre retourner dans son pays d’origine à la fin de son contrat. Évidemment, ce passage du stage est le moment le plus difficile, lorsque le stagiaire doit quitter tout ce qu’il a entrepris durant sa période de stage, dire un au revoir qui cache en fait un adieu à ses bons amis.
Cependant, afin de garder un souvenir mémorable de son expérience humaine, l’interne a le droit à une vidéo de départ appelée «Thank you party» dans laquelle ses amis et collègues peuvent lui laisser un message et lui rappeler tous les bons moments qu’ils ont partagé ensemble. Ce qui fait réellement le charme de cette vidéo est le fait que bien souvent des internes déjà partis depuis quelques mois réalisent un court-métrage, ce qui ne laisse personne indifférent ni insensible. La thank you party de l’interne s’organise quelques jours avant le jour J, les Events Managers annoncent au département Media la date exacte de départ du stagiaire ainsi que son dernier jour de travail. Suite à cela le service média collecte un ensemble de photos et de vidéos du concerné. De plus une caméra est à leur disposition pour enregistrer quelques messages vidéos durant les pauses ou durant le déjeuner car il est fortement interdit de réaliser des vidéos durant le temps de travail. Apres avoir tout réceptionné, ils réalisent le montage vidéo. La grande majorité des vidéos sont visionnées après les workshop (18h) car la plupart des internes sont encore présents dans l’entreprise. En revanche, d’autres stagiaires choisissent de visionner leur vidéo à leur domicile (Hotel, Admiral, Terranova ou Foreshore) ce qui leur permet d’encore mieux profiter et de partager ce dernier moment de complicité tous ensemble.

Comment partager une chambre quand l’on est à l’étranger

Si vous entreprenez un stage à l’étranger, vous pourriez avoir à partager une chambre avec quelqu’un d’autre. Il ne sera ni votre frère ou votre soeur, ni votre meilleur ami; il se peut que vous ayez à habiter avec un parfait inconnu au début. Vous ne saurez rien de lui : à quelle heure il se réveille , s’il est bruyant ou silencieux, ou s’il est propre ou non… et bien plus encore. Que vous ayiez une chambre individuelle chez vous ou que vous soyiez habitué à partager votre chambre, vous aurez à passer par un changement et être le colocataire de quelqu’un avant d’être son ami. Cela peut être compliqué mais les premières difficultés peuvent cacher une grande opportunité: si l’autre personne est sympathique et amicale, vous pourrez créer des liens d’amitié plus rapidement .

Le fait de se lever et d’aller au lit en même temps après avoir regardé un film ou avoir bavardé, blagué ou rigolé ensemble sur des fait amusants de la journée, ou même de nettoyer ensemble, peut vous faire oublier toutes les autres choses, de façon que vous souffriez pas du manque de votre famille et de votre routine précédente. Vous vous sentirez très proche de cette personne, même si elle était une parfaite inconnue. Cela peut paraître bizarre (et peut-être l’est-t-il), mais vous formerez une espèce de famille en quelques semaines. Jour après jour, vous vous habituerez à cette relation unique et vous vous mettrez à aimer une routine complètement différente qui vous manquera beaucoup quand votre stage sera fini et qu’il sera temps pour vous de rentrer chez vous.

Et si vous n’avez pas de chance et que vous tombez sur un colocataire désagréable et impoli? Tout d’abord, ne désespérez pas: l’habit ne fait pas le moine. Peut-être s’agit-t-il d’une première impression et peut-être a-t-il besoin de temps pour révéler ses aspects positifs. Patientez un peu pour découvrir s’il a simplement besoin du temps pour être plus amical et plus proche de vous. Si ce n’est pas le cas et qu’il est définitivement associable et impoli, dites-vous simplement que vous avez fait de votre mieux et que vous n’avez rien à vous reprocher. Comportez-vous simplement de la meilleure façon possible et essayez de vous faire des amis en dehors . Vous n’avez pas forcément à trouver une véritable amitié dans votre chambre : vous pouvez la trouver ailleurs. Soyez positif et souriez, même dans les pires moments: ne laissez personne effacer votre sourire car, en souriant, vous vous sentirez mieux avec vous-même et avec ceux qui se préoccupent de votre bonheur.

Quelques conseils sur l’inévitable choc des civilisations au Royaume-Uni

Si vous venez au Royaume-Uni pour effectuer un stage, bien qu’il soit presque sûr que vous passerez un bon moment, il est important d’être incollable sur la culture britannique pour éviter que se produise le phénomène du choc des civilisations. Tout d’abord, nous devons nous poser la question: qu’est-ce que le choc des civilisations ? C’est le sentiment de confusion et d’anxieté qu’une personne peut ressentir quand elle va dans un pays qui ne leur est pas familier. Il peut être difficile de s’adapter à des normes et valeurs culturelles différentes, et le fort contraste avec leur propre pays peut constituer un véritable choc pour certaines personnes.

Plusieurs choses rendent les gens confus quand ils arrivent au Royaume-Uni pour la première fois. Par exemple, quand les Britanniques rencontrent quelqu’un pour la première fois, ils le saluent souvent avec une poignée de main, et non par une bise sur la joue. Généralement, les Britanniques sont plus réservés avec le contact et l’espace personnel que les gens issus d’autres pays européens.
Une autre chose dont il faut être conscient est que les gens conduisent à gauche au Royaume-Uni, ce qui peut paraître très étrange si vous vous trouvez dans une voiture ou un bus du fait que vous avez l’impression que les autres véhicules arrivent vers vous.
De plus, la nourriture est différente, le traditionnel British fry-up (la friture britannique) par exemple avec des saucisses, des oeufs, du bacon, des toasts etc., qui se mange au matin peut ne pas du tout ressembler à ce à quoi vous êtes habitués.

Voici quelques conseils pour éviter de se sentir anxieux et dépaysé quand vous viendrez au Royaume-Uni:

Gardez l’esprit ouvert
Il est important d’être objectif au lieu de juger les choses et les gens quand vous apprenez la culture au Royaume-Uni. Tout le monde a grandi avec ses propres normes et valeurs tout comme vous dans votre propre pays et le simple fait qu’ils soient différents ne veut pas dire qu’ils s’y prennent mal/ se trompent. Si vous gardez l’esprit ouvert, cela voudra dire que les choses sont comme elles sont. Avoir l’esprit fermé et resister à la reconnaissance d’autrui ne fera que vous rendre anxieux sur le long terme. Ne comparez pas les choses et votre propre pays, voyez simplement ce que vous apprenez comme un intérressant aperçu de la culture du Royaume-Uni.

Apprenez la langue locale
Les gens vous admireront vraiment pour faire l’effort de parler anglais puisque cela montre votre intérêt et volonté d’apprendre. Ne vous retenez pas d’essayer par peur de faire des fautes. Bien sûr, personne n’attendra de vous que vous parliez un anglais parfait, c’est un processus d’apprentissage et vos collègues et amis le reconnaitront. Rien n’est plus honorable que d’essayer et cela finira par devenir plus facile, jusqu’au point où vous n’aurez plus à essayer. Cela pourrait même devenir une seconde nature pour vous!

Apprenez à connaître les gens
Il n’y a pas de meilleur moyen d’apprendre la culture d’un pays qu’en demandant à un natif, et si vous vous faîtes un ami, cela vous sera très bénéfique! Avoir des amis au Royaume-Uni vous aidera avec votre anglais et vous aidera aussi à mieux vous adapter à votre nouvel environnement. C’est toujours génial de trouver des gens avec qui partager votre expérience et améliorer le côté social de votre stage.

Ayez le sens de l’humour
Pendant la durée de votre stage, il est probable que vous direz les mauvais mots ou que vous ferez des choses inapropriées par rapport à une situation mais si cela arrive, il est important de ne pas trop vous en vouloir. Riez de vos erreurs et les autes feront de même. C’est un processus d’apprentissage qui peut être marrant. Vous ferez face plus facilement à la situation si vous restez détendu lorsque vous faites des erreurs, ainsi les autres respecteront votre attitude positive.

Si vous suivez ce conseil et que vous prenez chaque situation de votre stage comme un pas vers le progrès, vous ne pouvez pas vous tromper. Le plus important est de vous amuser!

Soyez confiant : postulez pour un stage à l’étranger !

Tout le monde (personne ne peut le nier) a un peu peur de partir pour la première fois et pour une longue durée à l’étranger. vous ne pouvez qu’imaginer ce qui vous attend (le logement, les gens et tout ce qui va avec) mais vous ne pouvez vous faire une idée certaine de ces choses. Peut-être que la nourriture n’aura pas bon goût, voire en aura un affreux, et peut-être que les gens ne seront pas bien aimables et que vous vous sentirez seul et déprimé. Il est sûr que votre famille vous manquera, tout comme votre copain ou copine (si vous en avez une) et vos amis. C’est la raison pour laquelle beaucoup de personnes renoncent à l’opportunité de partir seul et de faire l’expérience d’une nouvelle vie à l’étranger. Cela est en réalité bien dommage, parce que s’ils savaient ce qu’ils ratent, ils regretteraient probablement leur choix. Le fait est que nous sommes ce que nous avons vécu. Chaque jour qui passe, nous sommes différents de la personne que nous étions la veille, car nous passons par de nombreuses choses qui affectent nos capacités, nos connaissances, notre point de vue et nos sentiments. Plus ces choses sont importantes, plus nous nous améliorons et nous renouvelons. Et quelle meilleure opportunité y a-t-il pour nous améliorer que de partir seul et de construire une nouvelle vie quelque part à l’étranger ? Quand vous effectuerez un stage à l’étranger, vous améliorerez certainement vos connaissances de la langue parlée dans le pays dans lequel vous vivrez. Peu importe que vous en connaissiez déjà les bases où que vous ne parliez pas un mot de la langue en question : vous vous y habituerez assurément, et après quelque temps, vous commencerez à comprendre ce que disent les autres, et finirez par parler plus couramment. Vous rencontrerez également beaucoup de personnes avec lesquelles vous partagerez des moments positifs et négatifs. La vérité est que chaque fois que nous rions ou souffrons avec d’autres personnes, nous nous rapprochons les uns des autres. C’est exactement la raison pour laquelle nous nous rapprocherons de quelqu’un à l’étranger ; nous ne sommes pas faits pour vivre seuls. Partager des sentiments est une nécessité humaine profondément ancrée en nous. Peut-être construirez-vous une amitié géniale et rentrerez avec, dans votre coeur, une nouvelle personne qui compte vraiment pour vous avec laquelle vous continuerez à parler chaque jour via Skype, Facebook etc . Ou peut-être rentrerez-vous simplement avec de nombreux nouveaux amis que vous reverrez un jour pour vous remémorer de grands moments passés ensemble et rire de souvenirs hilarants, bien que vous n’ayez pas eu de leurs nouvelles pendant longtemps. Mais l’expérience humaine n’est pas tout. Vous améliorerez certainement vos compétences professionnelles aussi ; vous vous habituerez à travailler avec des personnes de différentes nationalités et de différents âges, à créer des projets et à atteindre les objectifs prédéfinis en respectant les deadlines. Faire un stage à l’étranger vous enrichira sûrement autant qu’il enrichira votre CV : quiconque part seul revient profondément changé.